De nombreux lieux d'intervention possibles

Intervention dans un centre de rééducation pour enfants et adolescents, Affoltern am Albis.
Intervention dans un centre de rééducation pour enfants et adolescents, Affoltern am Albis.

Lors d'interventions, c'est le bien-être des personnes visitées et des chiens qui prime avant tout. Un environnement adapté est décisif pour le succès de l'équipe. Si elle se heurte à des barrières, elle peut changer de lieu d'intervention et être remplacée par une autre équipe.

Après entente préalable, l'équipe, composée du maître et de son chien, rend visite aux personnes demandeuses. Elle est alors simplement là pour elles. Les équipes offrent de la compagnie, de la chaleur, du temps et de l'affection. Une visite dure en général d'une demi-heure à une heure.

Ci-dessous, quelques lieux d'intervention possibles:

  • Hôpitaux
  • Cliniques psychiatriques
  • Centres de rééducation
  • Maisons de retraite et maisons médicalisées
  • Ecoles spécialisées
  • Jardins d'enfants
  • Foyers pour handicapés
  • Ateliers protégés
  • Foyers pour malades du SIDA
  • Institutions pénitentiaires
  • Cliniques de soins palliatifs
  • Foyers privés

 

Une collaboration fructueuse avec les professionnels

Intervention à la fondation Wagerenhof, Uster.
Intervention à la fondation Wagerenhof, Uster.

Les équipes travaillent parfois directement avec les ergothérapeutes, les
kinésithérapeutes et les orthophonistes, ainsi qu'avec les médecins et les psychiatres. Aux Etats-Unis, le milieu médical dispose déjà d'une longe expérience avec les chiens de thérapie. Ils interviennent en effet depuis des années auprès de patients ayant subi des traumatismes crâniens, des lésions de la moelle osseuse, des amputations, des accidents vasculaires cérébraux, ou encore souffrant de problèmes neuromusculaires ou d'atteintes orthopédiques. Nous exploitons également cette expérience en Suisse.

Des risques pour la santé maîtrisés, la question de la responsabilité réglée

Intervention à l'Inselspital de Berne.
Intervention à l'Inselspital de Berne.

Avant leur première intervention, tous les chiens doivent passer un examen vétérinaire complet, qui devra ensuite être réitéré chaque année. Leurs maîtres s'engagent également à tenir leurs chiens à l'abri de tous ectoparasites et endoparasites en les vermifugeant régulièrement et en apportant un soin particulier à leur pelage. Ces exigences strictes permettent de réduire au maximum les éventuels risques pour la santé des patients, tels que zoonoses et allergies. Avant de démarrer toute visite ou collaboration dans une institution, la question de la responsabilité civile doit être réglée. Les maîtres des chiens sont tous protégés contre toute revendication mettant en cause leur responsabilité.

Des visites soigneusement préparées

ntervention au Ziegelei-Zentrum de Steffisburg.
ntervention au Ziegelei-Zentrum de Steffisburg.

Avant la première visite, toutes les personnes concernées (par exemple responsables administratifs, médecins, personnel soignant, services sociaux) aident à déterminer quels patients ou résidents peuvent bénéficier du service.

Lors des discussions, les questions suivantes sont abordées:

  • Le service compte-t-il des personnes allergiques aux poils d'animaux ou ayant peur des chiens?
  • De quel type d'intervention s'agit-il? De visites individuelles auprès de personnes alitées, de visites de groupe dans une salle de détente, des promenades sont-elles souhaitées?
  • Est-il important de respecter un certain rythme lors des visites ou l'équipe peut-elle, dans un cadre de temps fixe, organiser la visite librement?